EGCA – Satram : les organes sociaux en place qui dirigent sont légaux.

3 mins read

C’est au cours d’un point de presse, organisé le vendredi 19 mars à la base d’Acaé, que les représentants du personnel des sociétés Satram/EGCANicaise Onyane et Rodrigue Ngoulou, se sont une fois de plus insurgés contre les fausses rumeurs véhiculées depuis quelques jours sur les réseaux sociaux, au sujet d’un pseudo changement des organes sociaux des deux entreprises. « Il n’en est rien. Les organes sociaux qui dirigent les deux sociétés sont légalement constitués. Ces fausses rumeurs visent tout simplement à semer la zizanie dans les rangs du personnel de ces entreprises. Nous savons qui sont ces personnes et nous nous réservons le droit de les ester en justice », a fait savoir Nicaise Onyane de la société Satram, représentant du personnel dans la procédure de redressement judicaire.

Ce dernier explique que les deux sociétés sont encore sous redressement judiciaire « et les décisions qui ont été rendues aujourd’hui par rapport à ces sociétés garantissent les organes sociaux qui sont en place, notamment la direction générale, la présidence du conseil d’administration. Aucune autre décision n’a été rendue contrairement à celle-là. De ce fait, les organes sociaux de ces entreprises sont bel et bien en place et continuent d’œuvrer pour la sauvegarde des emplois, la sauvegarde de l’économie nationale, Satram étant un des grands employés du Gabon. » , a-t-il souligné.

Pour Rodrigue Ngoulou, le personnel ne se laissera pas distraire. « Depuis que la nouvelle direction est en place, les efforts sont visibles. Y a que voir comment les entreprises fonctionnent chaque jour. Le personnel est serein, les rapports sont bons entre les employés et les instances dirigeantes des boites. Mais nous sommes surpris de lire ce qui se dit de mal sur les réseaux au sujet de nos entreprises. Nous ne comprenons pas ce qui motive nos frères à véhiculer des fausses rumeurs au sujet de Satram et EGCA. Nous rassurons l’ensemble du personnel et des clients qu’il n’y a pas péril en la demeure. Ce ne sont que des rumeurs, qui n’ont que pour but de salir nos dirigeants », a t-il conclu.

La Rédaction

Africactu est un site d'analyses, de reportages et d'enquêtes panafricain.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Latest from Blog